HABILITATION ELECTRIQUE

Ce que vous devez savoir pour votre sécurité

Contact direct ou indirect

Contact direct ou indirect quelle différence ?

contact direct ou indirectIl faut savoir que dans le cas d’une électrisation ou pire d’une électrocution, cela est due à un contact direct ou indirect.

Il y a en premier lieu, le contact direct qui représente 95% des cas d’électrisation les plus fréquents.

Qu’est-ce que le contact direct ?

  • C’est le contact entre votre corps et des pièces nues sous tension, directement ou à l’aide d’un objet conducteur (outil, perche,…)
  • Lorsque vous touchez un câble dénudé est que le fils de cuivre est à nue
  • Lorsque vous branchez ou débranchez une prise de courant, sans couper le disjoncteur
  • Pour les électriciens, lorsque que vous touchez un jeu de barres à nue et sous tension

Voici un exemple d’électrocution par contact direct :

Canalisation mal identifiée

Un plombier intervenait pour réparer une fuite sur le tuyau enterré d’alimentation d’eau d’une maison individuelle. En voulant le sectionner, il a coupé le câble d’alimentation électrique, celui-ci ayant le même aspect extérieur que le tuyau d’eau enterré 10 cm en dessous dans le même alignement. Aucun fourreau ni grillage n’était en place. La victime est décédée.

Comment s’en protéger ?

La protection contre les contacts directs des installations électriques est assurée, en fonctionnement normal, par l’isolation, par obstacle ou éloignement.

Dans notre exemple, si un grillage de couleur rouge avait été installé lors du passage du câble électrique, le plombier aurai certainement pas coupé le câble, il aurai continué de creuser pour atteindre le tuyau d’eau.

Voyons maintenant le contact indirect, qui représente 5% des cas d’électrisations.

Qu’est-ce que le contact indirect ?

contact direct ou indirectC’est lorsque vous mettez la main sur votre machine à laver le linge (ou tout autre appareillage électrique avec une carcasse métallique) et que vous recevez une décharge.

Ce genre de contact est beaucoup moins fréquent. Cela est due à la mise aux normes est à la terre des anciennes installations. Cependant il en restera toujours, car il peut se produire un défaut d’isolement, c’est-à-dire le fils de phase qui vient toucher la carcasse d’une machine suite à une usure, un moteur électrique qui ce met à la masse…

C’est pour cela qu’il faut toujours vérifier le fonctionnement du disjoncteur différentiel 30 mA installé sur votre tableau électrique. Sur cet appareil il y a un petit bouton de test, sur lequel vous devez appuyer pour faire un déclenchement.

contact direct ou indirectSi le disjoncteur déclenche et que vous n’avez plus de courant dans la partie de votre maison qui est alimenté par celui-ci, tout va bien.

Par contre si lorsque vous appuyez sur ce bouton de test est que rien ne passe, alors il y a un problème dans votre installation électrique. Faite venir un électricien professionnel pour la faire vérifier.

La fréquence des tests du différentiel est d’environ tout les 6 mois.

Comment s’en protéger ?

La protection des contacts indirects est assurée en fonctionnement normal, par des installations et des appareils conformes aux normes en vigueur (NFC 15-100).

Conclusion

  • Ne travaillez jamais sous tension, si vous devez remplacer une prise courant, ouvrez le porte fusible ou le disjoncteur qui alimente cette dernière avant l’intervention.
  • Ne touchez jamais un conducteur à nue, vous ne savez pas s’il est sous tension ou pas.
  • Vérifiez vos rallonges électriques, si elle ne sont abîmées et avec des conducteurs à nue.
  • Vérifiez périodiquement votre disjoncteur différentiel 30 mA.
  • Si votre installation ne possède pas de système différentiel et une mise à la terre, faite venir un électricien, pour la mettre aux normes.
  • Votre vie ou celle de vos proches sont trop précieuse pour les exposées aux risques électriques.
  • L’électricité ne se voit pas, ne s’entend pas, ne sent pas.

Test

Posted under: C18-510

Tagged as: , , , ,

5 comments

  • Lycee pro déodat De severac on 6 mars 2015 at 11 h 06 min said:

    Reply

    Bonjour, je viens vers vous pour vous dire que j’ai tres apprécié votre article. Cependant, il subsiste une malheurese faut d’orthographe à la dernière phrase : « L’électricité ne ce voit pas, ne s’entend pas, ne sent pas. », il me semblerais que ce soit « se » et non « ce »

  • Beugnot J.F. on 15 février 2016 at 14 h 40 min said:

    Reply

    Bonjour,
    Bon article mais un petit détail ,la norme NFC 15-100 prévoit un test mensuel pour les dispositifs DDR (différentiels 30mA,300 ou 500 mA).Ces dispositifs peuvent être des disjoncteurs différentiels ou des interrupteurs différentiels .Mais bon article dans l’ensemble.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :