HABILITATION ELECTRIQUE

Ce que vous devez savoir pour votre sécurité

Home » Archive by category "Divers"

Enedis et pêcheurs sur la même ligne

Enedis et pêcheurs sur la même ligne

Électrocution : Enedis et pêcheurs sur la même ligne

Enedis et pêcheurs sur la même ligne

Enedis, RTE et la Fédération de pêche sont liés par une convention de partenariat depuis environ 6 ans. Ils étaient mardi sur le terrain pour une nouvelle action de sensibilisation.

Si le dernier accident mortel remonte à plusieurs années, le risque d’électrocution des pêcheurs est toujours bien présent aux abords des lignes aériennes.

Dans le Loir-et-Cher, il faut remonter plusieurs années en arrière pour trouver trace d’un accident à l’issue fatale. C’était il y a plus de trois ans, à Langon : un pêcheur de passage pour les vacances était mort électrocuté sur une propriété privée. « Cette année-là, on avait payé un lourd tribut », se souvient d’ailleurs Philippe Carton, le président de l’AAPPMA de Lamotte-Beuvron : « On avait aussi un maçon et un agriculteur qui étaient décédés sous des lignes électriques ».

Même sans nouveaux décès à déplorer depuis plusieurs années, les risques d’électrocution demeurent bel et bien une préoccupation majeure en Loir-et-Cher, à la fois pour les représentants des pêcheurs, mais aussi Enedis (ex-ERDF) dont le représentant régional, Thierry Arnoult, avait enfilé les

bottes mardi pour une opération de communication matinale.

Une centaine de panneaux déjà installés

La petite délégation, composée de représentants de l’AAPPMA de Lamotte-Beuvron, de la Fédération départementale de pêche et de protection du milieu aquatique du Loir-et-Cher et d’Enedis (et Réseau de transport d’électricité) s’est rendue sur les bords du canal de la Sauldre à Pierrefitte-sur-Sauldre pour planter un panneau de prévention.
Un de plus, puisqu’en six ans, l’âge de la première signature de convention, une centaine de panneaux ont déjà essaimé un peu partout sur le territoire, le long du Cher, du Canal de Berry ou sur les plans d’eau locaux. Différents lieux, différentes lignes électriques Enedis ou RTE et toujours un même slogan : « Électricité, prudence, gardons nos distances ». Une communication d’autant plus nécessaire, souligne le président de l’AAPPMA qu’«il n’est pas besoin de toucher la ligne. Même à deux mètres avec une canne à pêche en carbone, ça fait un arc électrique qui peut être très dangereux ».
La convention de partenariat sera une nouvelle fois reconduite au mois d’avril. En attendant, les bords de canal et autres rivières ont vu une dizaine de nouveaux panneaux pousser sur la seule journée de mardi. L’objectif étant avant tout d’identifier les zones à risques et sensibiliser les pêcheurs explique Marion Mathieu, chargée d’études à la fédération de pêche du Loir-et-Cher. Avec un regard particulièrement vigilant sur « zones très fréquentées, faciles d’accès » etsurplombées delignes aériennes non gainées.

SOURCE