HABILITATION ELECTRIQUE

Ce que vous devez savoir pour votre sécurité

Consignation (2)

Consignation – Mesures complémentaires

Cette article fait suite à l’article sur la consignation d’une manière générale.

En cas d’induction magnétique et de couplage capacitif

Quand l’analyse de risque fait apparaître la possibilité de tension induite, due notamment au couplage capacitif ou à l’induction magnétique, la procédure de consignation est insuffisante pour permettre de travailler en sécurité.

Vis-à-vis du couplage capacitif, ces mesures consistent à fixer au potentiel de la terre toutes les pièces conductrices à l’aide de dispositif de liaison électrique appropriés. La mise en place et le retrait de ces dispositifs doivent êtres organisés et réalisés pour éviter que les opérateurs ne s’insèrent dans les circuits de mise à la terre. Leur exécution est réalisée, soit par le chargé de consignation, soit par le chargé de travaux, à partir des dispositions définies lors de la préparation du travail et rappelées dans l’attestation de consignation.

Couplage capacitif

Consignation, couplage capacitif, induction magnétiqueLe couplage capacitif fait apparaître une tension électrique entre un conducteur électrique et la terre, entre toutes les masses métalliques présentes sur le chantier et la terre ou entre deux conducteurs par la seule présence à une distance, pouvant aller jusqu’à plusieurs centaines de mètres, d’un ou plusieurs autres ouvrages ou installations électriques sous tension.

Cette tension est uniforme le long du conducteur qui subit le couplage capacitif.

Dans le cas d’un chantier sous l’influence d’un ouvrage HTB, tous les objets et engins conducteurs (échelles, haubans, camions,etc.), ainsi que les opérateurs, sont soumis au phénomène de couplage capacitif. Le couplage capacitif se comporte comme un générateur de courant. Il crée des courants permanents de charge et de décharge dans les mises à la terre. La fixation au potentiel de la terre de tous les éléments soumis au couplage capacitif permet de se prémunir contre les risques électriques lié à ce phénomène.

Vis-à-vis de l’induction magnétique, ces mesures consistent à mettre au même potentiel, à l’aide de dispositifs de liaison électriques appropriés, toutes pièces conductrices avec lesquelles un opérateur est susceptible de rentrer en contact. La mise en place et le retrait de ces dispositifs doivent être organisés et réalisés pour éviter que les opérateurs ne s’insèrent dans les circuits électriques constitués par les conducteurs, les mises à la terre et le sol, qui sont parcourus, du fait de l’induction magnétique, par des courants permanents. L’exécution de ces mesures est réalisée par le chargé de travaux, à partir des dispositions définies lors de la préparation du travail et rappelées dans l’attestation de consignation.

Induction magnétique

Consignation, couplage capacitif, induction magnétiqueUn conducteur sous tension, parcouru par un courant électrique, induit une force électromotrice dans tout conducteur parallèle et proche. Cette force électromotrice peut être élevée si le parallélisme des deux conducteurs est suffisamment long ou si l’intensité du courant dans le circuit inducteur est forte. Cette dernière propriété explique l’amplification phénomène d’induction quand le circuit inducteur est affecté par un défaut ou un court-circuit, ou encore, dans le cas d’une induction créée par un ouvrage de traction, quand une motrice électrique circule.

L’induction magnétique se comporte comme un générateur de tension. Toute personne en contact avec une partie active soumise à une induction magnétique est susceptible de former une liaison conductrice refermant un circuit électrique constitué de l’ouvrage ou de l’installation soumise à l’induction, des dispositifs de mise à la terre, du sol et éventuellement des masses conductrices en liaison avec le sol. La réalisation de l’équipotentialité du poste de travail permet de prémunir contre le risque électrique lié aux tensions générées par ce phénomène.

En présence de condensateurs

Encas de présence de condensateurs, ceux-ci doivent être déchargés à la terre par une méthode et/ou un dispositif approprié, avant réaliser la VAT et l’opération de MALT/CC (si cette dernière est requise).

Posted under: C18-510, Généralité

Tagged as: ,

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :