HABILITATION ELECTRIQUE

Ce que vous devez savoir pour votre sécurité

Risques d’électrocution sur les chantiers

Leborgne prévient des risques d’électrocution sur les chantiers

Risques d'électrocution sur les chantiersChaque année, des centaines de cas d’électrocution grave sont recensés sur les chantiers. En réaction à cela, le fabricant d’outil Leborgne a conçu une barre à mine isolée qui évite tout risque d’électrocution jusqu’à 1000 volts en courant alternatif et 1500 volts en courant continu.

Tout commence sur un chantier, lorsqu’un ouvrier d’une grande compagnie de BTP subit une électrocution et échappe de près à la mort. Dans le bâtiment, ce type d’accident n’est pas rare car les ouvriers sont toujours en contact avec des réseaux électriques. En creusant, piochant dans les sols, ils s’exposent ainsi au risque de toucher des câbles électriques sous haute tension. En partant de ce constat, le responsable QSE de cet ouvrier miraculé, prend l’initiative de contacter le service Recherche et Développement du fabricant d’outils Leborgne, filière du groupe Fiskars. Impliqué depuis plusieurs années dans la réduction de la pénibilité sur les chantiers et orienté vers une approche métier, Leborgne réagit. Il conçoit alors une nouvelle gamme, Leborgne nanovib®, composée de 17 outils innovants et dédiés à améliorer les conditions de travail sur le terrain. Parmi ceux-ci, se trouve la barre à mine isolée Leborgne nanovib qui garantit à l’ouvrier une ergonomie de travail et évite tout risque d’électrocution.

Si cette barre à mine se destine originellement à faire levier, déplacer des charges, déchausser des pierres, creuser des trous dans des sols, elle est aussi capable de résister à des tensions électriques allant jusqu’à 1000 volts  en courant alternatif et 1500 volts  en courant continu. Cela en toute conformité avec la norme BS8020. Pour plus de sécurité, la barre est dotée d’une butée qui empêche ainsi à la main d’entrer en contact avec la partie métallique de l’outil, conductrice de courant.

De plus, cet outil a été conçu de manière ergonomique afin d’accompagner et de faciliter les gestes des employés. Grâce à son poids de 4,5kg, soit de 20 % inférieur à celui d’une barre à mine traditionnelle tout acier, l’outil de Leborgne facilite l’effort de manutention. Au niveau de sa résistance, il se compose d’un corps composé à 100 % de fibres de verre, et de parties ”travaillantes” en fer forgé qui garantissent des capacités de levage allant jusqu’à 1,5 tonnes. Ergonomique, la partie centrale de l’outil en fibres de verre de section oblongue garantit une prise en main confortable.

Source

Posted under: Matériel

Tagged as:

One comment

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :