HABILITATION ELECTRIQUE

Ce que vous devez savoir pour votre sécurité

Home » Posts tagged "victimes"

Électrocuté par une ligne à 20000 volts

Carresse-Cassaber : électrocuté par une ligne à 20000 voltsÉlectrocuté par une ligne à 20000 volts

Électrocuté par une ligne à 20000 volts l’homme a été projeté à plus de 15 mètres.

Lundi, vers 19h40, alors qu’il effectuait une manœuvre de déchargement de son camion à l’entreprise Siniat (exLafarge) à Carresse-Cassaber, un chauffeur de 47 ans a touché une ligne de 20000 volts. Il a été projeté à plus de 15 mètres.

L’homme a été transporté dans un état grave au centre hospitalier de Pau par les pompiers.

Continue reading

Un agent d’ERDF électrocuté à Montauban

Un agent ERDF

Un agent d’ERDF électrocuté à Montauban

Un agent d'ERDF

C’est en début de soirée hier que la triste nouvelle s’est répandue… Un jeune agent d’ERDF est décédé, mortellement électrocuté alors qu’il intervenait à Montauban sur un des nombreux chantiers faisant suite à la terrible tempête de la semaine dernière.

Ce trentenaire tarnais, Renan Moriancourt, opérait route de l’Aveyron avec une équipe du Tarn, sur un réseau basse tension torsadé, maintenu sous tension. Il travaillait à bord d’une nacelle. Un autre agent était au sol, qui soudain a vu son collègue s’affaisser, inconscient. Les premiers soins ne laissaient aucun doute sur l’électrocution. Ce drame endeuille cette période post-tempête, la famille ERDF qui a engagé 400 agents et l’ensemble de la communauté Montalbanaise. «Nos pensées vont à sa famille, ses proches et ses collègues qui continuent à être mobilisés dans notre Ville» a indiqué la mairie.

Source : ladepeche.fr

Continue reading

Un choc électrique lui brise les deux poignets

Un choc électrique lui brise les deux poignets

Un cas clinique plutôt rare : un jeune garçon a subi une fracture bilatérale des poignets suite à la tétanie des muscles engendrée par une électrocution.

Les fractures résultant d’un choc électrique sont plutôt rares. Et, lorsqu’elles surviennent, elles sont la plupart du temps consécutive à une chute due à l’électrisation.Deux poignets suite au choc électrique Continue reading

Audincourtois gravement brûlé dans un transformateur

l-audincourtois-de-25-ans-se-trouvait-dans-le-transformateur-lorsqu-il-a-ete-electrise-photo-jean-luc-gillmeKevin dit avoir entendu un grand boum. Il se serait alors rué à l’intérieur du site (fermé) de l’ancienne piscine d’Audincourt, rue Girardot, là où, selon ses dires, son cousin Francis s’était introduit peu avant. Il découvre ce dernier littéralement collé à une barrière métallique. Kevin parvient à le décoller avant de prévenir les secours sur les coups de 9 h 30 ce mercredi matin.

Dans ce genre d’endroit, s’il y a pour 100 € de cuivre, c’est bien le bout du monde

Que faisaient les deux cousins dans ce lieu interdit au public, en phase de réhabilitation ? Là où d’ici quelques mois débuteront des travaux aboutissant à l’érection d’un éco-quartier. L’enquête de police devra clarifier certains points, même si la recherche de cuivre semblait être la motivation première, à la lumière des premiers indices collectés.

« Pourtant, dans ce genre d’endroit, s’il y a pour 100 € de cuivre, c’est bien le bout du monde » , confiait un agent d’ErDF requis pour mettre en sécurité le site.

Il apparaît que la victime avait pénétré, par effraction, dans un transformateur. Sans doute l’Audincourtois pensait que celui-ci était comme le reste des bâtiments. Désaffecté. Sauf que ce n’était pas le cas. Le local était sous tension et servait à l’alimentation de l’éclairage public du secteur.

La victime a reçu une décharge de 20 000 volts. Un spécialiste d’ErDF expliquait que dans pareil cas, « le courant entre par un point et ressort par un autre. En clair, ça brûle tout entre l’entrée et la sortie ».

En l’espèce, le courant est entré par la main droite avant de ressortir par le pied gauche. D’où l’ampleur des dégâts.

« La victime était très sérieusement blessée. Il a fallu l’intuber sur place et le plonger dans le coma tant la douleur était forte. Son pronostic vital était engagé et il était question de le transférer vers Besançon avant de finalement décider de le conserver à Montbéliard » , révélait un proche de l’enquête. Hier soir, on ignorait dans quel état se trouvait le blessé.

 

Source l’Alsace

Bois-Colombes : une voyageuse meurt par électrocution en pleine gare

une voyageuse meurt par électrocution en pleine gare

électrocution

Une voyageuse, bloquée dans le dernier train en gare de Bois-Colombes (Hauts-de-Seine), a trouvé la mort en tentant de sortir par une fenêtre du wagon dans la nuit de vendredi à samedi, à 1h25.

 

La passagère, âgée de 27 ans, était coincée dans le train depuis dix minutes suite à un problème technique empêchant l’ouverture des portes.

Visiblement excédée, elle a voulu sortir en passant par la fenêtre. Elle se serait électrocutée en entrant en contact avec l’alimentation électrique se trouvant sur le toit du wagon.

 

Ce dernier train, dans lequel se trouvaient d’autres voyageurs, n’a pu repartir qu’à 3 heures du matin.

LeParisien.fr

Encore un ouvrier électrocuté sur un chantier

Un Hasprien meurt électrocuté sur un chantier à Petite-Syntheélectrocuté Petite-Synthe

Mardi vers 15 h 30, un ouvrier qui travaillait sur un chantier rue René-Verheecke à Petite-Synthe, près de Dunkerque, a été victime d’une électrocution. Il est décédé sur place. La victime, William Bar, âgé de 36 ans, originaire d’Haspres, employé par l’entreprise de travaux publics GTB, était en train de planter des piquets métalliques avec un marteau sur la chaussée, lors d’une opération de pavage, lorsqu’il a touché un câble électrique haute tension enterré. Ses collègues l’ont vu se relever, puis s’effondrer.

Les sapeurs-pompiers et le SMUR ont été immédiatement été déclenchés pour lui porter secours. Ils ont tenté en vain de le réanimer sur place.

Une enquête a été diligentée par les services de police, épaulés par l’inspection du travail. Les investigations devront déterminer si cet accident mortel du travail est dû à la fatalité, à une erreur humaine, ou si des manquements aux obligations de sécurité ont été commis.

De manière générale, les ouvriers disposent de plans pour leur signaler les endroits où se trouvent les gaines de canalisation de gaz, d’eau ainsi que les câbles électriques.

Source : La Voix du Nord

Les dangers de l’électricité

Triangle de sévérité 2011

Quel sont les dangers de l’électricité ?

L’électricité est partout, sous terre, dans les lignes aériennes, dans nos habitations, sur notre lieu de travail, dans des lieux de loisir, dans nos véhicules…

Quand l’on connait ses dangers, on peut ce demander mais pourquoi il n’y a pas plus d’accidents et pas plus de victimes ?

C’est un miracle ou les bien les gens ont de la chance ?

Non. L’homme a su s’en prémunir et développer des protections adaptées au fur et à mesure des années, ainsi que les bon comportements.

Mais malgré cela l’électricité fait encore beaucoup de dégâts et beaucoup de familles sont brisées suite à un accident.

Que vous soyez électricien ou pas, la formation à l’habilitation électrique à pour but de vous former et de vous sensibiliser aux risques électriques.

Les accidents de travail d’origine électrique.

Il faut savoir qu’en 2010, le nombre d’accidents du travail d’origine électrique a été de 713 personnes, soit 0,11% du nombre total des arrêts de travail.

En 2011, 712 personnes ont eu un accident d’origine électrique, soit 0,10% du nombre total des arrêts de travail.

Cela vous semble peu, mais il n’en est pas de même pour leur gravité.

Lorsque l’on regarde les triangles de sévérité pour année 2010 et 2011.

Triangle de sévérité 2010 danger

 

Pour l’année 2010,  0,7% des arrêts de travail sont mortels en électricité, contre 0,08% pour l’ensemble des risques. Il en est de même pour les accidents du travail avec incapacité permanente ; en électricité, 10,5% sont graves contre 6% pour l’ensemble des risques.

Triangle de sévérité 2011 danger

 

Pour l’année 2011, 0,7% des arrêts de travail sont mortels en électricité, contre 0,08% pour l’ensemble des risques. Il en est de même pour les accidents du travail avec incapacité permanente ; en électricité, 9,4% sont graves contre 6,1% pour l’ensemble des risques.

On peu constater qu’il y a une légère baisse dans les accidents de travail en générale, mais aussi dans les accidents d’origine électrique. Mais le triangle de sévérité est toujours aussi sévère pour le risque électrique, alors faisons très attention lorsque l’on travail sur l’électricité. Car c’est un danger invisible, inodore et qui nous prend lorsque l’on si attend le moins.

Alors les « Oui je sais », « laisse j’ai l’habitude », « Je fais toujours comme ça et il ne m’est jamais rien arrivé » … mettons les de coté et prenons toutes les précautions pour éviter l’accident.

Voyons maintenant les principaux facteurs entraînant l’accident

 

Le mode opératoire inapproprié ou dangereux.

  • Débrancher un appareil électrique avec les mains mouillées
  • Nettoyer un appareil électrique, non débranché
  • Raccorder un appareillage électrique alors que la tension n’a pas été coupée
  • Débrancher une rallonge électrique, en tirant sur le câble plutôt que sur la fiche

 

Méconnaissance des risques

  • Une personne qui élague ou abat des arbres près d’une ligne électrique sans prendre de précautions
  • Utilisation d’une rallonge dont l’isolant est abimée
  • Travailler sur l’électricité avec de l’outillage non isolé

 

Application incomplète des procédures

  • Lors d’une consignation, ne pas faire de vérification d’absence de tension

 

On pourrait aussi ajouter les facteurs humains

  • Accoutumance aux risques
  • Manque de formation
  • Non respect des consignes
  • Non utilisation des équipements de protection

 

Et dans les causes matérielles

  • Les défauts d’isolement
  • Les défauts des dispositifs de protection (disjoncteurs différentiels, …)
  • Dégradations ou absence de protections mécaniques

 

 Conclusion

Rappelez-vous que 80% des accidents se produisent en basse tension et dans les secteurs du bâtiment et de l’industrie. Pour rappel la basse tension commence à 50 Volts et se termine à 1000 Volts (en alternatif).

En électricité il y a 10 fois plus de décès que dans tout autres type de métier.